Agence spécialisée sur la destination du Brésil, nous proposons des circuits authentiques, culturelles, dans le respect d’un tourisme durable. Nous ne proposons que des expériences : voyage sur-mesure, buggy, et croisière sur l’Amazonie. Nous sommes passionnées, en transformons vos rêves en réalité. 

Pour nous contacter :

 N° VERT : 0800 95 BUGY (2849).

Depuis l’étranger : +33 1 4770 0510 

 info@bresil-aventure.com

C'est parti Vers le haut

Salvador : la ville aux multiples couleurs

Ancienne capitale du Brésil jusqu’à la moitié du 18ème siècle, Salvador de Bahia est la plus grande métropole du Nordeste du pays. Son économie est principalement basée sur l’agriculture, avec l’exploitation de la canne à sucre, du tabac ou encore anciennement du Pernambouc ou « Pau-brasil ». Un arbre à l’écorce rouge-ocre, qui donnera son nom aux premiers habitants indigènes « les Brésils », puis au pays tout entier.

Salvador de Bahia compte aujourd’hui près de 3 millions d’habitants, elle se situe sur une péninsule au bord de l’Atlantique au nord du pays. Salvador de Bahia ou encore São Salvador de Bahia de Todos os Santos, comprenez « Saint sauveur de la baie de tous les saints », fut découverte selon la légende le jour de la toussaint et fut la première colonie portugaise créée au début du 16e siècle. Elle fut le théâtre des premiers échanges avec les Amérindiens et devint par la suite un véritable carrefour commercial et de traite des noirs par les puissances européennes. La ville était alors, après Lisbonne, la deuxième plus grande ville de l’empire portugais.

Une histoire coloniale

Portugaise, hollandaise, puis française sous François 1er, elle resta sous l’hégémonie portugaise jusqu’au 2 juillet 1823 date d’indépendance de la Ville, avant d’être rattachée définitivement au Brésil en 1825. Un passé colonial qui sera marqué par la soumission dans un premier temps des Amérindiens, puis par l’esclavage des Africains, alors déportés des colonies du Congo, de l’Angola ou encore de la Guinée. Un passé qui fait aujourd’hui de Salvador de Bahia la ville la plus métissée du pays. Surnommée à ce titre la Rome noire, elle est sans conteste la capitale de la culture afro-brésilienne.
Sur place, la ville regorge de maisons et bâtiments d’architecture renaissance et baroque, aux couleurs vives et pastelles, aux façades ornées de marbre et de stuc. Elle se décompose en deux parties : une ville haute et une ville basse reliée par des ascenseurs et des escaliers. Le centre historique se situe dans les hauteurs avec le célèbre quartier « le Pelourinho » – actuellement en réhabilitation et classé patrimoine de l’humanité par l’UNESCO – où se succèdent carnavals colorés, festivals de musiques africaines et démonstrations de Capoeira. Cet art martial brésilien, originaire de Salvador, mélange danse et techniques de combat, héritage du passé des premiers africains. La partie basse, Cidade Baixa, où se situe la première cathédrale du brésil, est plus récente.

Une vision authentique de l’histoire et de la culture brésilienne

Le Pelourinho – Salvador de Bahia

Avec ses coutumes et traditions africaines, sa gastronomie épicée et ses spécialités locales dont le pain Pão de Queijo ou le succulent dessert le Quindim de yaya, Salvador invite à la dégustation et aux plaisirs des papilles. Sa végétation luxuriante, ses îles paradisiaques dont l’île de Boipeba et son paysage préservé, ainsi que son littoral bordé de plages somptueuses, offrent le temps d’un rêve une escapade inoubliable. Sans aucun doute l’atout charme du Brésil, Salvador de Bahia révèle aux nombreux touristes qui la visitent, une vision authentique de l’histoire et de la culture brésilienne. Pour preuve, elle organise le plus grand carnaval de rue au monde avec pas moins de 2 millions de visiteurs par an, un événement très prisé des Brésiliens et moins touristique que son cousin de Rio de Janeiro. Les habitants de toutes origines y font la fête 4 jours et 4 nuits mêlant déguisements, chants et danses dans les rues et ruelles pavées de Salvador. La ville qui ne dormait pas.